Album de la semaine : Broadside – Into The Raging Sea

Album de la semaine : Broadside – Into The Raging Sea

J’apparente souvent la musique pop punk à éternelle jeunesse, je l’ai d’ailleurs fait une fois de plus en vous présentant le dernier album de Neck Deep.

Là où cette musique est aussi intéressante, c’est dans sa façon d’aider ceux qui la font à exorciser leur démons et à mettre en avant leur fêlures.

BROADSIDE x PINK INSIDE

Après deux albums plutôt bien accueillis dans la sphère pop punk, il est temps pour les Américains de Broadside d’enclencher l’alarme et de briller avec Into The Raging Sea, leur 3ème album.

C’est dur de grandir, de se rendre compte que le temps passe et surtout, de perdre son insouciance. En grandissant, on se rend compte de nos émotions avec plus d’intensité, le plaisir est de plus en plus difficile à conjuguer avec le négatif et on prend conscience du monde dans lequel nous vivons.

INTO THE RAGING SEA

Ce 3ème album ouvre une nouvelle porte de l’univers de Broadside. Peut-être celle de l’affirmation de leur identité ? Dès l’ouverture du disque, on se retrouve enveloppé dans une atmosphère pesante et plus sombre que ce que le groupe a pu délivrer sur les albums précédents. Ce disque nous fait plonger dans l’expression d’une vulnérabilité presque naïve et imposante qu’il n’y avait peut-être pas auparavant. Prendre conscience de l’importance des émotions qui peuvent soit nous paralyser soit nous permettre de créer des choses dont on ne soupçonnait pas l’existence.

Une vulnérabilité illustrée et appuyée par les textes qui portent les chansons de ce disque. Ben oui, que serait cette musique sans l’amour ? Celui qui nous brise et qui finalement nourrit notre créativité. Il y a une intelligence assez remarquable dans les textes d’Ollie Baxxter, le leader de Broadside. C’est très imagé tout en restant direct et brut. Un style d’écriture qui me rappelle un peu dans la démarche, les textes  Josh Franceschi leader de You Me At Six et accessoirement, l’un des meilleurs song writter de la scène punk rock de ces 10 dernières années.

EFFICACITÉ, CREATIVITE , PERSONNALITE

Avec Into The Raging Sea, Broadside confirme leur identité sonore et le font avec ingéniosité. Parce qu’il est très difficile de s’affirmer dans cette scène sans sonner à l’identique comme un groupe qui existe déjà. Et ils montrent en plus de ça, leur capacité à créer des refrains marquants, pouvant devenir des hymnes.

Bonus : On juge souvent la qualité d’un groupe à ses prestations acoustiques, si vous ne me faites pas confiance à moi, faites confiance à cette performance, simple, honnête, qualitative.


Related Posts

Derek Discanio ( STATE CHAMPS ) découvre une playlist 100% Française

Derek Discanio ( STATE CHAMPS ) découvre une playlist 100% Française

La toute première interview de Pink Inside et arrivée ! Le premier à se prêter au jeu de la maison rose s’appelle Derek Discanio, chanteur du groupe de Pop Punk State Champs, que j’ai eu l’occasion de rencontrer lors de leur dernière venue à Paris […]

L’ALBUM DE LA SEMAINE : BOSTON MANOR – GLUE

L’ALBUM DE LA SEMAINE : BOSTON MANOR – GLUE

Chaque fois qu’un groupe qui commence à prendre de l’ampleur sort un troisième album je grince des dents et j’ai peur pour lui. J’ai des sueurs froides et j’ai envie de faire pipi parce je sais qu’on l’attend au tournant. Boston Manor, ils sont encensés […]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.