L’ANNEE DE PINK INSIDE : Les Albums de L’Année.

L’ANNEE DE  PINK INSIDE : Les Albums de L’Année.

Et voici la dernière catégorie de cette rétrospective ! Au fil de l’année on a eu la chance de vivre pleinement la musique à travers des classiques, des nouveautés de nos groupes préférés et aussi beaucoup de découvertes dont je vous ai parlés tout au long de cette retrospective. Voici arrivé le moment de lister les 5 albums qui ont enrichi Pink Inside.

• LES ALBUMS DE L’ANNÉE  •

5 -SUM 41 – ORDER IN DECLINE

8ème album pour ceux que j’aime appeler les ” Papa du Punk Rock “. 10 nouvelles chansons pour nous rappeler qu’ils sont là, qu’ils sont toujours les rois de la mélodie. Ils n’ont plus rien à prouver, ils nous rendent juste un peu plus fiers à chaque fois d’avoir choisi ce genre musical.

4 – GRAYSCALE – NELLA VITA

Deuxième album pour les Américains de Grayscale et quel album. Il est sublime. Les arrangements, la production, les textes, l’atmosphère. Il m’est arrivé d’écouter de disque 3 fois d’affilée pour m’endormir car il a quelque chose d’apaisant. La nouvelle génération du punk rock est très prometteuse et chaque fois que j’écoute cet album je me dis qu’ils méritent beaucoup plus.

3 – WATERPARKS – FANDOM

Tu connais ce sentiment ? Première écoute t’es pas tout de suite emballé(e) par l’album. T’es limite en colère parce que tu attendais une certaine chose que tu n’as pas retrouvé. Et fil des jours, tu te retrouves à écouter ce même disque en boucle. Avant de te coucher, en te réveillant, en te préparant dans la salle de bain, en allant travailler et il finit parmi tes écoutes les plus élevées de ton compte rendu spotify. Fandom est l’album le plus différent de Waterparks, mais c’est aussi, je pense le plus complet en terme de sonorités. On retrouve une production rock accouplée à l’electro puis à la pop et parfois même un côté urbain. Des fois je leur en ai voulu d’avoir essayé de créer le tube parfait pour pré adolescents et avoir leur diffusion sur radio disney, mais finalement, avec du recul et objectivité, c’est un album qui voyage à travers les émotions et je suis impressionnée par la qualité du travail fourni. Surtout en terme de production.

2 – GNASH – WE

Évidemment, évidemment que Gnash allait occuper l’une des deux premières places. Gnash a offert un premier album rempli de douceur. Tout ce dont j’avais besoin cette année. Il n’y a pas une seule chanson à jeter. Pas une seule chanson que j’ai passé chaque fois que j’ai écouté ce disque. Il est pur. La production est fraiche. On est pas sur quelque chose de forcément surproduit, pleine de saturation avec des grosses guitares qui grondent partout en stereo et pourtant, c’est ce que j’aime le plus. Mais je repense à mon adolescence et il est vrai que je passais le plus clair de mon temps à chercher les versiosn acoustiques de mes chansons préférées et c’est peut-être pour ça que cet album de Gnash fait partie de ceux que j’ai le plus écoutés cette année. Le parfait entre deux entre l’électrique et l’acoustique. Avec des textes sensibles, fragiles, naïfs, simples, comme je les aime.

1 – BADFLOWER – OK I’M SICK

Est-ce surprenant ? Si vous me suivez sur mes réseaux sociaux, vous avez dû voir que depuis avril je suis sûre de mon choix, de mon sentiment envers ce premier album de Badflower. Ca a été la claque. Tout ce qui me représente en 55 minutes. Je me rappelle ce soir de février. J’étais dans le bus, je me suis dit qu’il était temps d’écouter cet album vieux d’une semaine, déjà. A l’écoute x ANA x, le titre d’ouverture de l’album, j’ai tout de suite su qu’il s’agirait là de l’album qui me tiendrait le plus compagnie cet année. Ou alors qui aurait un fort impact en terme de nouveautés. C’est sale. C’est brut. C’est brutal. C’est sensible. C’est sombre, très sombre. C’est violent. C’est doux, aussi. C’est exactement tout ce que je suis. Et je suis heureuse de clôturer cette année pink inside en me disant que j’ai pu voir ce groupe en live deux fois cette année pour confirmer cette première place, d’album de l’année 2019.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.